Adoptés, ils tentent de retrouver leurs parents biologiques

Marie Salze a été adoptée au Guatemala quand elle avait trois mois. Aujourd'hui, elle a rencontré sa mère biologique.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Pour certains, c'est un rêve. Chaque année en France, de nombreux enfants adoptés tentent de retrouver leurs parents biologiques. Marie Salze a été adoptée au Guatemala quand elle avait trois mois. Grâce à une association, elle a retrouvé sa mère biologique. Finalement, quatre ans après les premiers contacts, les deux femmes se sont retrouvées en France. Au moment des retrouvailles, les parents adoptifs sont présents. Ce sont même eux qui sont allés chercher sa mère au Guatemala.

"Je ne pourrai jamais effacer tes blessures"

"Je te demande seulement pardon", souffle la maman biologique à sa fille avant d'assurer que "c'est le plus beau jour de [sa] vie". Quant aux parents adoptifs, ils ne sont pas inquiets. "C'est que du plus", explique Christine Pommepuy. "Je me souviens quand adolescente, elle a commencé à se poser des questions. Je m'étais dit 'le plus beau cadeau que je puisse faire à Marie, c'est retrouver sa mère biologique'."

Après les retrouvailles, place à la découverte. La mère biologique a le bonheur de pouvoir découvrir le lieu où sa fille a grandi. "Le cadeau que je peux lui faire, c'est de lui dire : tu m'as donnée, je ne pourrai jamais enlever ce mal, je ne pourrai jamais effacer tes blessures, mais regarde, c'est l'accomplissement de ma vie", rapporte Marie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour les juges de la Cour de cassation, la PMA n'est pas un "obstacle" à l'adoption.
Pour les juges de la Cour de cassation, la PMA n'est pas un "obstacle" à l'adoption. (ANTHONY ROSENBERG / E+ / GETTY IMAGES)