Nice : le caractère terroriste de l'attaque "ne peut être nié", déclare François Hollande

Un homme au volant d'un camion a foncé dans la foule réunie pour le feu d'artifice du 14-Juillet sur la promenade des Anglais. Il a été abattu. La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête.

Des civils sont évacués par l\'armée près de la zone où un camion a foncé dans la foule faisant au moins soixante-dix morts à Nice (Alpes-Maritimes), le 14 juillet 2016.
Des civils sont évacués par l'armée près de la zone où un camion a foncé dans la foule faisant au moins soixante-dix morts à Nice (Alpes-Maritimes), le 14 juillet 2016. (JEAN-PIERRE AMET / REUTERS)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Vers 23 heures, jeudi 14 juillet, un camion a foncé dans la foule sur la promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), jeudi 14 juillet. Un nouveau bilan du ministre de l'Intérieur fait était d'au moins 80 morts. La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. Le chauffeur du camion a été "abattu". La préfecture des Alpes-Maritimes demande aux habitants de rester cloîtrés chez eux. François Hollande réunira un conseil restreint de sécurité et de défense vendredi à 9 heures, a annoncé l'Elysée. 

>> Attentat de Nice : suivez les dernières informations dans notre direct

"Le caractère terroriste de l'attaque au camion ne peut être nié", déclare François Hollande. "Après Paris, en janvier 2015 puis en novembre avec Saint-Denis, voici que Nice est touchée. C'est toute la France qui est sous la menace du terrorisme islamiste, a réagi le chef de l'Etat lors d'une allocution.

Un "bilan extrêmement lourd". Cette attaque a fait au moins 80 morts. Le sous-préfet Sébastien Humbert a aussi parlé d'une "centaine de blessés". Un bilan "extrêmement lourd" du fait que le camion a roulé sur une distance de 2 km sur la promenade des Anglais. Le plan Orsec a été déclenché.

Le ministre de l'Intérieur se rend sur place. La préfecture des Alpes-Maritimes demande aux habitants de la ville de rester cloîtrés chez eux et d'éviter de circuler dans le centre-ville. François Hollande a quitté Avignon pour se rendre à la cellule de crise de la place Beauvau, où le Premier ministre Manuel Valls le rejoint. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rend à Nice. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NICE

08h45 : L'attentat de Nice fait la une des journaux du monde entier ce matin.

Les journaux français et étrangers évoquent l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes) en une de leurs éditions du 15 juillet 2016.

(THE DAILY TELEGRAPH / NICE MATIN / EL PERIODICO)

08h42 : La course folle d'une voiture ou d'un camion comme arme de terreur : le poids lourd qui a fauché mortellement au moins 84 personnes à Nice, hier soir, jour de fête nationale, renvoie à un mode opératoire connu des services de l'antiterrorisme.

Le camion a foncé dans la foule sur la promenade des Anglais, le 14 juillet 2016 à Nice (Alpes-Maritimes).

(LIONEL URMAN/SIPA)

08h40 : "L'Allemagne est aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme."

"Les mots suffisent à peine pour dire ce qui nous unit à nos amis français." "Nous sommes tous unis dans la stupeur après cette attaque meurtrière à Nice."

08h38 : Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy présente ses condoléances au peuple français après "l'exécrable attentat" commis hier soir à Nice.

08h36 : Le club de foot niçois, l'OGC Nice, "pleure les victimes" de l'attentat d'hier soir.

09h45 : Une poussette abandonnée sur la plage, les restes de dîners abandonnés en terrasse... Nice se réveille douloureusement ce matin.








(CITIZENSIDE / Erick GARIN / AFP)

08h28 : #Nice encore et toujours des attentas

08h23 : De nombreux dessins d'hommage sont partagés sur Twitter.

08h22 : J'ai eu du mal à m'endormir, hier soir, après cette tragédie. Ce matin, en me levant, je n'arrive toujours pas à réaliser ce qui s'est passé... Courage a tout les Niçois, touristes et autres personnes sur place.