Famille : couple mixte divorcé, des difficultés pour la garde des enfants

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 16/12/2013Durée : 00h50

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Antoine Le Quinio et Nicolas Vokaer avaient 22 et 23 ans.

Certains couples mixtes se disputent la garde des enfants. Cela donne souvent lieu à des situations intenables. C'est le cas pour Sabine Bruto. Cela fait 4 ans que son mari a emmené leurs deux fils en Tunisie. Elle n'a pas pu échanger un mot avec eux depuis plus d'un an. Ses démarches restent vaines.

Voilà plus de quatre ans que Sabine prépare le retour de ses deux fils.

C'est la chambre qu'ils avaient a l'époque avec toujours les mêmes jouets, les mêmes affaires.

Adam et Alexandre ont 10 et 7 ans aujourd'hui. Chaque année, leur mère achète des vêtements pour qu'ils soient à la bonne taille.

Ca, ce sont leurs affaires, prêtes au cas où ils reviennent.

En juin 2009, le couple est alors en instance de divorce quand le père emmène ses enfants chez lui en Tunisie pour les vacances d'été. ne reviendront pas, décision de leur père. Au début, Sabine va voir ses fils mais les relations avec son ex-mari se dégradent. Elle se sent menacée en Tunisie. Elle les voit pour la dernière fois il y a un an, sans même leur parler.

Les gens me voient comme une mere courageuse mais le soir, vous êtes seule.

Sabine Bruto porte aujourd'hui ses enfants constamment sur son dos. Elle a rendez-vous ce jour-là avec son avocate.

Bonjour Sabine, vous allez bien.

Les deux femmes doivent rencontrer l'ambassadeur de Tunisie a Paris. Elles comptent bien lui montrer le dossier. Quatre années de procédure judiciaire qui arrivent à leur terme. En mars dernier, la justice française tranche définitivement. L'autorité parentale sera exercée exclusivement par Mme Bruto, et la résidence habituelle des enfants est fixée à son domicile. La justice condamne également le père à deux ans de prison. Raouf Hanini, joint par téléphone en Tunisie, conteste en tous points la version de la mère et affirme que les décisions de la justice française bloquent une conciliation.

On retrouve Sabine Bruto devant l'ambassade de Tunisie avec son comité de soutien. L'ambassadeur fait savoir qu'il n'honorera pas son rendez-vous, mécontent du désordre devant sa porte.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==