Vol de métaux : les éoliennes ont le vent en poupe

Les voleurs de cuivre s’attaquent à présent aux éoliennes, dont le pillage peut rapporter gros. Après les caténaires de la SNCF et les locaux d'EDF, une nouvelle cible est signalée dans plusieurs départements.

(Vol de métaux : des éoliennes ciblées © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Des attaques d’éoliennes ont récemment été repérées dans l’Oise et surtout en Eure-et-Loir où deux éoliennes viennent d'être visitées. C'est l'un des départements les mieux équipés avec 140 moulins à vent géants. L’un des vols s'est produit à Santilly et il inquiète le maire, Jean-Paul Lachaume, d'autant que le parc d'éoliennes n'est pas particulièrement surveillé :

"Nous avons huit éoliennes. Je ne pensais pas que ça pouvait attirer les vandales. Depuis dix ans, on n’avait pas eu ce genre de problème. Il n’y a pas de caméras."

Des vols dangereux 

Pour accéder aux entrailles des pylônes, les voleurs agissent de nuit, s'équipent de lampes torches et prennent beaucoup de risques. Le lieutenant-colonel  Bertrand Depierre, chargé de la Police judiciaire au groupement de gendarmerie d’Eure-et-Loir explique qu’un certain nombre de câbles sont sous haute-tension et donc dangereux pour les malfaiteurs.

"Ils sont obligés de couper l’alimentation électrique de façon à pouvoir travailler sur ces câbles."

Les gendarment adaptent leurs moyens

La gendarmerie dit avoir un certain nombre de moyens à sa portée pour surprendre les éventuels malfaiteurs. Et de citer des véhicules 4x4, des hélicoptères et l’utilisation de la jumelle à vision nocturne.

Le dispositif a permis ces jours-ci de déjouer une attaque d’éolienne. Deux cambrioleurs ont pris la fuite en abandonnant leur butin derrière-eux. Les rouleaux de cuivre volés auraient pu leur rapporter 4.500 euros.    

►►► A ECOUTER : le reportage de Cécilia Arbona

 

 

 

Les éoliennes visitées : le reportage de Cécilia Arbona
--'--
--'--