VIDEO. Le meurtrier de la petite Océane condamné à la perpétuité incompressible

L'homme qui a violé et tué la petite fille de 8 ans en novembre 2011 a vu sa peine confirmée par la Cour d'appel vendredi soir. S'il a exprimé des regrets, il n'a pu expliquer son geste. "Justice est enfin faite", déclare le père d'Océane.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Le verdict est tombé hier soir, vendredi 30 janvier, à Avignon. La Cour d'appel du Vaucluse a confirmé la condamnation à perpétuité incompressible de Nicolas Blondiau. C'est la peine maximale prévue par le Code pénal. L'homme avait déjà été condamné en première instance. Il y a trois ans, en novembre 2011, dans un village du Gard, la petite Océane disparaissait, alors qu'elle allait chercher un jeu vidéo chez une amie. Son corps sans vie était retrouvé le lendemain, à quelques mètres seulement du domicile de ses parents. L'enfant de 8 ans a été violée et étouffée par Nicolas Blondiau. L'homme de 28 ans s'était rendu de lui-même à la gendarmerie.

"Essayer de tourner la page"

S'il a exprimé des regrets pendant l'audience, le meurtrier n'a pu expliquer son geste. Ce n'est que la troisième fois que la justice française prononce la peine maximale, incompressible et sans aménagement. L'avocat du tueur, Me Jean-Pierre Cabanes, s'étonne de cette sévérité : "Si on lui met la perpétuité, qu'est-ce qu'on va mettre à un tueur en série ?". La famille d'Océane, elle, est soulagée. Jimmy Laforge, le père, s'est confié à la caméra de France 2 après le verdict : "La justice est enfin faite. On va pouvoir essayer de tourner la page, même si ça ne va pas être facile".

Le JT
Les autres sujets du JT
(CAPTURE ECRAN FRANCE 2)