La maternité de Port-Royal, à Paris, sort blanchie de l'enquête administrative et médicale ordonnée par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, après la mort d'un bébé in utero dans des circonstances tragiques, le 1er février. La mère du bébé avait rendez-vous à la maternité pour déclencher son accouchement, mais, faute de place, elle avait été renvoyée chez elle. Son bébé était mort dans la nuit in utero. Le père a porté plainte pour "homicide involontaire par négligence", estimant l'établissement fautif.>

Déborah et Stéphane, les parents, pensent toujours que Nathan, leur bébé, n'aurait jamais du mourir. Voici leur témoignage accordé à Caroline Sinz de la rédaction et Alain Locascio de France 2. Ils cherchent toujours à comprendre et en veulent principalement au médecin qui leur a demandé de rentrer chez eux.

Capture d'écran - 19 mars 2013 - Déborah et Stéphane, les parents, pensent toujours que Nathan, leur bébé, n'aurait jamais du mourir après leur non acceptation à la maternité de Port-Royal, à Paris
Capture d'écran - 19 mars 2013 - Déborah et Stéphane, les parents, pensent toujours que Nathan, leur bébé, n'aurait jamais du mourir après leur non acceptation à la maternité de Port-Royal, à Paris ( FRANCE 2 / FRANCETV INFO)