VIDEO. Marseille : "Ils ont commencé à taillader mes avant-bras", raconte l'enseignant juif agressé

Sylvain Saadoun a été agressé, mercredi soir, par trois assaillants en scooter se revendiquant du groupe Etat islamique.

Voir la vidéo
AMBROISE BOULEIS et PIERRE-JEAN PERRIN - FRANCE 2
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il est "en état de choc". La police recherchait toujours, jeudi 19 novembre, à Marseille (Bouches-du-Rhône) les agresseurs d'un enseignant juif blessé, la veille, au couteau par trois hommes se revendiquant du groupe Etat islamique (EI).

"C'est comme une sorte de supplice avant l'achèvement"

Selon le récit de cet enseignant, Sylvain Saadoun, un scooter l'a accosté et un homme lui a demandé la localisation d'une rue. "Ils ont déchiré ma chemise et ont commencé à taillader mes avant-bras, mais également les épaules, les jambes et l'abdomen, raconte-t-il, encore sous le choc jeudi, devant la caméra de France 2. C'est comme une sorte de supplice avant l'achèvement." Il affirme même avoir entendu ses agresseurs dire : "On va t'achever, on va te tuer."

Sylvain Saadoun assure aussi que la photo de Mohamed Merah lui a été montrée par un des assaillants qui lui a tendu son smartphone.

Les responsables des communautés religieuses appellent à la responsabilité de chacun. Dans Marseille, une femme musulmane voilée a aussi été agressée en sortant du métro mercredi. Son agresseur l'a traitée de terroriste.

Le JT
Les autres sujets du JT
(BORIS HORVAT / AFP)