Un pompier perd un œil après des affrontements avec les CRS

INFORMATION FRANCE BLEU ISERE | Un pompier de l'Isère âgé de 29 ans a perdu un oeil vendredi au cours d'une manifestation pendant laquelle des CRS ont utilisé leur flash-ball. Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances du tir. La famille et l'entourage de la victime ainsi que ses collègues pompiers de l'Isère se relaient à son chevet.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
avatar
Florian VautrinRadio France

Mis à jour le
publié le

Une grande
colère. La mère de Quentin, le jeune pompier qui a perdu un œil vendredi dernier ne le cache pas, ce sentiment ne la quitte pas. Elle en veut aux CRS qui ont
utilisé leur flash-ball et ont lancé des grenades lacrymogènes lors de la
manifestation devant la préfecture place
de Verdun à Grenoble.

Les 150 pompiers
protestaient contre le vote du budget qui prévoit une augmentation de leur
temps de travail. La manifestation était organisée alors
que se tenait la réunion du conseil d'administration du service départemental
d'incendie et de secours (SDIS) destinée à voter le budget de cet établissement
public.

Violents affrontements

Les
pompiers ont brûlé des pneus
pour ensuite tenter de déplacer les barrières
métalliques qui empêchaient l'accès à la préfecture.

Les
CRS ont alors tiré des gaz lacrymogènes. Les pompiers ont ensuite actionné la
lance à incendie et c'est à ce moment là que les forces de l'ordre ont riposté
avec des tirs de flash-ball.

Une
enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de ce tir. Les pompiers
de l'Isère et de la France entière se mobilisent pour leur collègue. Une page Facebook
a été ouverte pour le soutenir. 

Par
ailleurs, concernant les revendications sociales des pompiers de l'Isère, une
nouvelle réunion est prévue le 8 janvier.