Un policier de la BRI tué par accident lors d'un exercice "arme à la main" près de Toulouse

Une enquête de flagrance pour homicide involontaire a été ouverte par le parquet de Toulouse, afin de déterminer les circonstances de cet accident.

Un policier a été tué accidentellement par un tir, le 11 octobre 2017, lors d\'un exercice sur l\'ancienne base aérienne de Francazal (Haute-Garonne).
Un policier a été tué accidentellement par un tir, le 11 octobre 2017, lors d'un exercice sur l'ancienne base aérienne de Francazal (Haute-Garonne). (GOOGLE MAPS)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un policier a été tué accidentellement par un tir, mercredi 11 octobre, lors d'un exercice sur l'ancienne base aérienne de Francazal (Haute-Garonne), indique le parquet de Toulouse. Une enquête de flagrance pour homicide involontaire a été ouverte par le procureur pour déterminer les circonstances de cet accident.

Ce policier, dont l'identité n'a pas été révélée, participait à un exercice regroupant un vingtaine de fonctionnaires de plusieurs Brigades de recherche et d'intervention (BRI) lorsqu'il a été mortellement touché par un tir, précise le parquet. D'après les premiers éléments de l'enquête, c'est lors d'une simulation de prise d'otage opposant deux groupes de policiers "arme à la main", que l'accident s'est produit.

Le site de l'ancienne base aérienne 101 de Francazal, à une dizaine de kilomètres de Toulouse, a été abandonné par l'armée de l'air en 2009. Il sert aujourd'hui régulièrement de terrain d'entraînement pour les forces de l'ordre.