Un mort dans une fusillade sur l'A55 près de Marseille : "Ça a été la grosse panique", raconte un témoin

Dans la soirée de jeudi, les conducteurs de trois voitures se sont livrés à une fusillade sur l'A55 entre Martigues et Marseille. Un des trois conducteurs est mort carbonisé dans son véhicule.

Une voiture de police. (Photo d\'illustration)
Une voiture de police. (Photo d'illustration) (SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Peu avant 23 heures, les conducteurs de trois véhicules, dont une Twingo noire, se sont livrés à une course-poursuite avec échange de coups de feu, jeudi 16 février dans la soirée, sur l’A55 entre Martigues et Marseille, rapporte France Bleu Provence.

Un mort carbonisé

D'après certains témoins, deux véhicules, dont une grosse cylindrée, poursuivaient la Twingo noire à près de 150 km/h, obligeant les autres automobilistes à s'écarter et à ralentir. Bilan : le conducteur de la Twingo a été retrouvé mort carbonisé dans sa voiture après les échanges de coups de feu.

Paul, un automobiliste témoin de cette fusillade, a raconté sur France Bleu Provence qu’il "roulait tranquillement" quand "d’un seul coup, il y a trois véhicules qui sont passés très vite. Un du côté passager, c’était une Twingo noire, et de l’autre côté, il y a deux autres véhicules, qui sont passés très près de nous."

Paul a eu la peur de sa vie, d’autant qu’il était avec ses enfants dans la voiture. "J’ai dit aux enfants 'Il va y avoir une catastrophe', ajoute-t-il. Cinq, six cents mètres plus loin, moins d’une minute après, on a entendu des coups de feu, plusieurs rafales, et deux véhicules sur le toit qui étaient en flammes.".

"Le troisième véhicule visiblement était parti, ça a été la grosse panique, il y avait pas mal de voitures, on a continué à reculer, en mettant les feux de détresse. Plus personne ne passait. Puis j’ai appelé la police et les pompiers."