Un adolescent blessé d'un tir de flash-ball à Argenteuil

Dans la nuit du 13 au 14 juillet, un adolescent de 14 ans aurait été victime d’un tir de flash-ball alors qu’il rentrait de la mosquée. Une enquête est ouverte.

(Des policiers équipés des très contestés flash-ball © MAXPPP)
avatar
Marine ChaillouxRadio France

Mis à jour le
publié le

 C’était la nuit du destin pour les musulmans. Amine et ses copains étaient partis prier à la mosquée. Et en revenant, ils décident de contourner la dalle d’Argenteuil, où se déroulent des affrontements avec la police.

*"On est partis dans un parc. On avait de petits pétards. Il y avait des familles. Et là on voit un groupe d'émeutiers qui courent vers nous. Nous, on n'a pas couru parce qu'on n'a rien à se reprocher. Les policiers se sont mis en ligne et ont commencé à tirer. Je me suis mangé une balle".

 *

 L’adolescent dit avoir été visé par un policier. Il a été blessé aux parties génitales par une balle en caoutchouc. "Il était plus haut que moi et il m'a tiré dessus, direct" . Et ce sont ses amis comme Yani qui sont venus à son secours. "J'ai crié un blessé, un blessé " dit-il la voix cassé. "Les policiers ont continué …"

L’adolescent a dû être opéré. Il ne pourra pas partir en vacances en Espagne car il doit rester alité pendant un mois. Le parquet de Pontoise a ouvert une enquête et les parents d’Amine doivent porter plainte ce jeudi matin.

Un adolescent blessé d'un tir de flash-ball à Argenteuil - les témoignages recueillis par Marine Chailloux
--'--
--'--