Terrorisme : un homme signalé à la France par les services belges s'est rendu dans un commissariat d'Anvers

Il était considéré comme dangereux et soupçonné de vouloir se rendre en France. Cet homme faisait l'objet d'un avis de recherche et s'est présenté de lui-même aux autorités.

Anvers, en Belgique.
Anvers, en Belgique. (GOOGLE MAPS)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Rien ne permet pour le moment d'affirmer que l'homme est lié à l'attentat qui a visé des policiers, jeudi, sur les Champs-Elysées, à Paris. Un homme, signalé jeudi par les services belges à leurs homologues français et soupçonné d'avoir voulu se rendre en France, s'est présenté dans un commissariat d'Anvers, a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, vendredi 21 avril.

"L'homme faisant l'objet d'un avis de recherche diffusé par les autorités belges s'est présenté dans un commissariat d'Anvers", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. L'homme signalé par les Belges "est-il lié de près ou de loin à ce qui s'est passé sur les Champs-Elysées ? Je ne peux pas vous le dire et, en tout cas, il est trop tôt pour le dire, il y a un certain nombre d'informations à vérifier", a déclaré sur Europe 1, Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Un billet de train, des armes et des cagoules

Selon un porte-parole du parquet fédéral belge, interrogé vendredi par l'AFP, "tout ce qu'on peut dire, c'est qu'à l'heure actuelle, à 9h15 ce matin, il n'y a pas de lien entre cet événement [la fusillade à Paris] et la Belgique", même si "l'enquête se poursuit activement en étroite collaboration avec les enquêteurs français".

Selon une source proche de l'enquête sur l'attentat des Champs-Elysées, citée par l'AFP, l'homme signalé par les Belges, âgé de 35 ans et présenté comme "très dangereux", devait être entendu dans un dossier belge. Lors d'une perquisition, les autorités belges avaient trouvé un billet de Thalys pour la France en date du 20 avril 2017, des armes à feu et des cagoules.