Prison : la fin des unités pour les détenus radicalisés

Le ministre de la Justice vient d'annoncer la fermeture des unités dédiées aux détenus radicalisés dans les prisons françaises. 

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des unités exclusivement réservées aux détenus radicalisés, avec des cellules individuelles et une surveillance spécifique. L'expérimentation a été lancée début 2016, il y en a cinq en France réparties dans plusieurs établissements pénitentiaires, dont celui d'Osny dans le Val d'Oise. Dans cette unité justement, deux surveillants avaient été agressés en septembre dernier par un détenu radicalisé. Une agression qui avait entraîné la colère des surveillants.

Régime proche de l'isolement

Ce mardi 25 octobre, le ministre de la Justice Jean-Claude Urvoas a annoncé la fin des expérimentations. Ces unités accueillent près de 70 détenus qui seront désormais repartis dans des structures beaucoup plus sécurisées. Par ailleurs, pour les prisonniers identifiés comme les plus durs, un régime de détention proche de l'isolement va être mis en place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans l\'unité dédiée aux détenus radicalisés de la maison d\'arrêt d\'Osny (Val-d\'Oise), le 25 août 2016.
Dans l'unité dédiée aux détenus radicalisés de la maison d'arrêt d'Osny (Val-d'Oise), le 25 août 2016. (MAXPPP)