Attentat déjoué : Marseille semblait visée

Les enquêteurs tentent d'en savoir plus après l'arrestation de deux hommes qui préparaient un attentat. Plusieurs éléments indiquent ce mercredi 19 avril que la ville de Marseille (Bouches-du-Rhône) était la cible de cette attaque.

France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les enquêteurs semblent ce mercredi soir privilégier une hypothèse : la cible des terroristes de l'attentat déjoué pourrait bien être Marseille (Bouches-du-Rhône). La première raison, c'est qu'un plan très détaillé de la cité phocéenne a été découvert à l'intérieur de l'appartement perquisitionné mardi. L'autre, c'est que l'explosif, le TATP, saisi à l'intérieur de l'appartement était prêt à l'emploi, explique Josselin Debraux, envoyé spécial à Marseille.

D'éventuelles complicités ?

L'explosif était particulièrement instable et donc très difficile à déplacer. Ce soir, de nombreuses questions restent en suspens. Quelle était la cible précise de ces terroristes ? S'agissait-il d'un meeting, d'un homme politique ou d'un bureau de vote ? Plusieurs possibilités. Ce mercredi soir, une seule question est la priorité des enquêteurs, découvrir s'il existe d'éventuelles complicités pour écarter définitivement l'hypothèse d'une cellule dormante qui serait toujours prête à passer à l'action ici à Marseille, conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats, des policiers et des pompiers à Marseille, après l\'interpellation de deux hommes suspectés de préparer un attentat pendant la présidentielle, le 18 avril 2017.
Des soldats, des policiers et des pompiers à Marseille, après l'interpellation de deux hommes suspectés de préparer un attentat pendant la présidentielle, le 18 avril 2017. (BORIS HORVAT / AFP)