Le message de paix de la mère d'une victime de Mohamed Merah

Depuis la mort de son fils, le soldat français tué par Mohamed Merah, Latifa Ibn Ziaten veut lutter contre le terrorisme.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Latifa Ibn Ziaten, la mère du premier soldat tué par Mohamed Merah en 2012, va à la rencontre d'adolescents en manque de repères. Elle parcourt ainsi sans relâche les quartiers difficiles, comme à Sarcelles, dans le Val-d'Oise. Une équipe de France 2 l'a rencontrée dans un collège classé zone d'éducation prioritaire.

Un échange de deux heures

Ici, elle rencontre tous les élèves en classe de 3e et revient sur certains principes comme la liberté d'expression. "On n'a pas le droit de tuer les gens parce qu'ils ont fait des dessins, parce que ces gens-là, c'est leur travail", affirme Latifa Ibn Ziaten, devant une salle remplie d'élèves. "Heureusement qu'on a une liberté en France, qu'on peut dire ce qu'on pense", ajoute-t-elle. L'échange dure deux heures avec les collégiens. Toutes les questions peuvent être posées par ces jeunes, sans aucun tabou.

Le JT
Les autres sujets du JT
Latifa Ibn Ziaten, mère d'une des victimes de Mohamed Merah, en février 2014, à Toulouse (Haute-Garonne).
Latifa Ibn Ziaten, mère d'une des victimes de Mohamed Merah, en février 2014, à Toulouse (Haute-Garonne). (REMY GABALDA / AFP)