Attentats du 13 novembre : déjà 2 200 demandes d'indemnisation

Le ministère de la Justice prévoit de traiter en tout 4 000 dossiers, pour un coût total de 300 millions d'euros.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Dans le cadre des attentats de Paris du 13 novembre dernier, 2 200 demandes d'indemnisation ont déjà été déposées par les familles de victimes ou par les blessés, qui continuent leur rééducation. Jamais le fonds de garantie n'a été autant sollicité. Et il prévoit de devoir traiter 4 000 dossiers en tout. Des financements qui demandent du temps : "Les victimes n'ont pas encore reçu toutes leurs provisions et certaines sont dans une situation précaire", explique Françoise Rudetzki, du fonds de garantie.

300 millions d'euros d'indemnisation

Sept millions d'euros ont déjà été répartis entre les victimes en fonction des préjudices subis. Une aide indispensable, pour certains. Comme pour ce vendeur au stade de France, qui a le corps criblé de boulons après que le kamikaze s'est fait exploser. Le fonds de garantie est financé par une taxe sur les contrats d'assurance qui a été augmentée, de 3,30 euros à 4,30 euros. Le ministère de la Justice évalue à 300 millions d'euros le montant des indemnisations pour les attentats de 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT