Projet d'attaque contre le site militaire du fort Béar : trois hommes renvoyées aux assises

Trois hommes, âgés de 19 à 25 ans, ont été renvoyés devant une cour d'assises pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, dans le projet d'attaque contre le site militaire de fort Béar (Pyrénées-Orientales) en 2015.

Des militaires s\'entraînenet à Fort Béar, à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), en mai 2016. (Photo d\'illustration)
Des militaires s'entraînenet à Fort Béar, à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), en mai 2016. (Photo d'illustration) (RAYMOND ROIG / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Trois jeunes hommes, âgés de 19 à 25 ans, sont renvoyés devant une cour d'assises pour avoir projeté une attaque contre le site militaire du fort Béar, à Port-Vendres, dans les Pyrénées-Orientales, en 2015, selon une information confirmée de source proche du dossier à franceinfo, mercredi 14 juin.

Pour association de malfaiteurs terroriste criminelle

Selon la décision des juges, rendue le 17 mai, les trois suspects devront répondre d'association de malfaiteurs terroriste criminelle. L'un d'eux, Djebril Amara, a fait appel de ce renvoi devant les assises. Le parquet de Paris avait requis un renvoi devant un tribunal correctionnel.

Ismaël Karioui, 19 ans, Antoine Frèrejean, 21 ans et Djebril Amara, 25 ans, militaire réformé, ont été arrêtés en juillet 2015. Ils sont soupçonnés d'avoir projeté d'attaquer les soldats du sémaphore de Béar, fin 2015, et de filmer la décapitation de l'un d'eux. Les trois hommes, placés en détention, sont également poursuivis pour avoir cherché à rejoindre le groupe État islamique en zone irako-syrienne.