Attentat déjoué de Fort-Béar : les trois suspects ont avoué

L'enquête sur le projet d'attentat de Fort-Béar se poursuit. Vendredi 17 juillet, les trois suspects doivent être présentés à un juge d'instruction.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les trois suspects de l'attentat déjoué à Fort Béar, âgés de 17, 19 et 23 ans doivent être présentés ce vendredi 17 juillet à un juge d'instruction. "Tous revendiquent leur lien avec le groupe État islamique et tous reconnaissent avoir préparé un attentat", rapporte Florence Trintignac, en direct du palais de justice de Paris pour France 3.

Âgés de 17, 19 et 23 ans

Il s'agissait d'attaquer le sémaphore de cap Béar, de décapiter un gradé et de diffuser la vidéo sur internet. À la tête de ce projet, le plus jeune des trois. Âgé de 17 ans, originaire du Nord, il était surveillé par les services de renseignement en raison de sa radicalisation.

Il était en lien avec un Français en Syrie, qui lui avait demandé d'attaquer la France. Le plus vieux est un militaire réformé de 23 ans. Ce dernier a proposé aux autres la cible, notamment parce qu'il y a été en poste et qu'il connaissait les lieux. Le troisième s'est pour sa part récemment converti et avait pour projet de partir en Syrie. Les trois hommes pourraient être mis en examen et placés en détention dans la journée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le sémaphore de fort Béar à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), le 16 juillet 2015.
Le sémaphore de fort Béar à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), le 16 juillet 2015. (RAYMOND ROIG / AFP)