Attentat déjoué : un proche de Reda Kriket déféré en vue d'une mise en examen, trois autres remis en liberté

Un des quatre hommes interpellés lundi dans l'enquête visant Reda Kricket, soupçonné de préparer un attentat en France, va être déféré en vue de sa mise en examen. Les trois autres ont été remis en liberté. 

Photo non datée de Reda Kriket, diffusée en novembre 2015 dans le cadre de l\'enquête sur les attentats de Paris. 
Photo non datée de Reda Kriket, diffusée en novembre 2015 dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.  (DR)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Trois des quatre hommes interpellés lundi par les policiers antiterroristes dans le cadre de l'enquête visant Reda Kriket sont ressortis libres de leurs gardes à vue, a appris franceinfo de source judiciaire vendredi 31 mars.

Le quatrième homme, né en 1981, domicilié à Courbevoie, ami d'enfance de Reda Kriket vient d'être déféré en vue de sa mise en examen par un juge antiterroriste, notamment pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

De l'ADN retrouvé sur une boîte de munition

Les enquêteurs ont retrouvé son ADN sur une boîte de munitions saisie lors d'une perquisition à Argenteuil, où Reda Kriket avait entreposé un arsenal. Les policiers soupçonnent cet ami d'avoir fourni certaines de ces munitions à Reda Kriket pour son projet d'attentat en France, déjoué en mars 2016.

Interpellé en région parisienne, Reda Kriket visait "sûrement" l'Euro 2016, avait dit le gouvernement. Ce dernier est incarcéré depuis tout juste un an et mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, détention d'armes et fabrication d'explosifs en bande organisée en lien avec une entreprise terroriste.