VIDEO. "Aucune excuse sociale, sociologique et culturelle" ne doit être cherchée au terrorisme, dit Valls

Le Premier ministre répondait au député Les Républicains Jérôme Chartier, qui avait exprimé sa "rage" contre "celles et ceux (…) qui cherchent des excuses aux terroristes".  

Voir la vidéo
LCP / FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

"Aucune excuse sociale, sociologique et culturelle" ne doit être cherchée au terrorisme, a lancé Manuel Valls, la voix nouée, mercredi 25 novembre, devant les députés.

Le Premier ministre répondait au député Les Républicains Jérôme Chartier (Val-d'Oise), qui avait exprimé sa "rage" contre "celles et ceux que j'entends qui cherchent des excuses aux terroristes" à l'origine des massacres du 13 novembre, qui ne représentent "aucune idéologie" et ne sont "que des assassins".

Parmi les membres du gouvernement, seul Emmanuel Macron avait affirmé, samedi, que la société française devait assumer une "part de responsabilité" dans le "terreau" sur lequel le jihadisme a pu prospérer en France. "Le terreau sur lequel les terroristes ont réussi à nourrir la violence, à détourner quelques individus, c'est celui de la défiance", avait dit le ministre de l'Economie.

"Nous devons être intransigeants"

Manuel Valls a martelé, mercredi : "Dans notre pays, rien ne justifie qu'on prenne des armes et qu'on s'en prenne à ses propres compatriotes."

"Nous devons être non seulement impitoyables dans la lutte contre le terrorisme, mais aussi intransigeants quant à l'application des lois et des règles de la République", a aussi affirmé Manuel Valls, citant la loi interdisant la burqa dans l'espace public.

Manuel Valls à l'Assemblée nationale le 25 novembre 2015
Manuel Valls à l'Assemblée nationale le 25 novembre 2015 (JACQUES DEMARTHON / AFP)