Le combat de Latifa Ibn Ziaten récompensé

La mère d'une des victimes de Mohammed Merah se bat depuis le drame contre la radicalisation des jeunes.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le prix de la fondation Jacques Chirac a été remis ce jeudi 19 novembre à Latifa Ibn Ziaten. En mars 2012, son fils militaire était assassiné par Mohammed Merah. En présence de François Hollande, cette Française de confession musulmane raconte son combat dans les écoles. Elle y intervient régulièrement pour convaincre les jeunes de ne pas se laisser séduire par l'islamisme radical.

Une mère courage

Six jours après les attentats de Paris, Latifa Ibn Ziaten répète son message volontariste : "Il ne faut pas que l'on baisse les bras. C'est ça que veulent les terroristes. Ils veulent nous séparer (...) alors il ne faut pas que l'on se divise. Il faut qu'on reste debout, qu'on reste ensemble. On ne doit pas avoir peur, on doit aller vers l'autre, et la vie continue".

Elle reçoit aujourd'hui le prix pour la prévention des conflits. À la tribune, François Hollande a rendu un vibrant hommage à cette mère courage devenue une figure emblématique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Latifa Ibn Ziaten, mère d\'Imad, militaire français et première victime de Mohamed Merah, le 8 juin 2012.
Latifa Ibn Ziaten, mère d'Imad, militaire français et première victime de Mohamed Merah, le 8 juin 2012. (DELPHINE GOLDSZTEJN / MAXPPP)