VIDEO. "1850 Français sont impliqués dans les filières de recrutement jihadistes", d'après Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur a livré, lundi, de nombreux chiffres sur la lutte contre le terrorisme en France. 

LCP
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, a été auditionné lundi 7 mars à l'Assemblée nationale par la commission d'enquête relative aux moyens mis en œuvre par l'Etat contre le terrorisme. Il a livré de nombreux chiffres liés à cette lutte en France. Il a commencé par rappeler que, depuis 2013, "pas moins de 11 projets d'attentats ont été déjoués dont 6 depuis le mois de janvier 2015." Le ministre de l'Intérieur a ajouté que "1850 Français ou résidents habituels sont impliqués d'une façon ou d'une autre dans les filières de recrutement djihadiste", dont 600 sont encore en Irak ou en Syrie.

"Une idée du nombre potentiel d'attaques entravées"

"A ce jour, 325 individus impliqués d'une façon ou d'une autre dans les filières jihadistes ont été interpellés par la DGSI", détaille le ministre de l'Intérieur. Le service est déjà chargé du suivi de 1 088 individus. Tous ces chiffres donnent, d'après Bernard Cazeneuve, "une idée du nombre potentiel d'attaques ou d'attentats dont [les forces de l'ordre sont] jusqu'à présent parvenues à entraver la commission sur notre sol".

Bernard Cazeneuve quitte la préfecture de Paris après une présentation des nouveaux équipements de la BAC le 29 février 2016.
Bernard Cazeneuve quitte la préfecture de Paris après une présentation des nouveaux équipements de la BAC le 29 février 2016. (ALAIN JOCARD / AFP)