Un Français "radicalisé" parti de Nantes arrêté au Maroc après avoir voyagé avec des armes blanches en soute

Cet homme, un ancien militaire converti à l'islam, avait été assigné à résidence jusqu'à la fin du mois de février, dans le cadre de l'Etat d'urgence.

L'homme a été interpellé à l'aéroport de Fès (Maroc), le 6 mars 2016.
L'homme a été interpellé à l'aéroport de Fès (Maroc), le 6 mars 2016. (GOOGLE MAPS)

Mis à jour le , publié le

Un Français "radicalisé" a été arrêté, dimanche 6 mars, à l'aéroport de Fès (Maroc). Il avait embarqué à Nantes et a voyagé avec des armes blanches en soute, a annoncé mercredi la préfecture de Loire-Atlantique. La police marocaine a retrouvé des couteaux, une petite bonbonne de gaz et une cagoule noire dans sa valise.

Le 19 novembre dernier, l'homme, un ancien militaire converti à l'islam, avait été arrêté dans le cadre d'une intervention du Raid dans des milieux radicaux à Angers (Maine-et-Loire), selon le journal Ouest-France. Il avait été assigné à résidence jusqu'à la fin du mois de février, dans le cadre de l'Etat d'urgence.

Il ne faisait pas l'objet d'une interdiction de quitter le territoire

Cette assignation a résidence a toutefois été levée dix jours avant le départ du Français de 31 ans pour le Maroc, précise Presse-Océan"Quand il a été contrôlé avant l'embarquement, ses papiers étaient en règle", a précisé la préfecture au quotidien régional. Le suspect ne faisait l'objet "d'aucune interdiction de quitter le territoire". Les autorités marocaines ont toutefois été prévenues de son arrivée dans le cadre de la coopération internationale et ont arrêté l'homme immédiatement.