Christiane Taubira inquiète qu'une "majorité FN" puisse disposer de l'état d'urgence

Selon "Le Canard enchaîné", la garde des Sceaux a exprimé des réserves à propos de l'inscription dans la Constitution de l'état d'urgence.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, le 23 décembre 2015 à l'Elysée.
La ministre de la Justice, Christiane Taubira, le 23 décembre 2015 à l'Elysée. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Mis à jour le , publié le

La révision constitutionnelle inquiète Christiane Taubira. La ministre de la Justice, un temps critique de l'extension de la déchéance de nationalité, a exprimé de nouvelles réserves, rapporte mercredi 30 décembre Le Canard enchaîné. 

La garde des Sceaux, qui présentera pourtant le projet de réforme constitutionnelle devant le Parlement, s'inquiète de l'entrée dans la Constitution de l'état d'urgence. "Si une autre majorité l'utilise, et cela peut être une majorité FN, on ne va pas être bien", aurait-elle confié "en privé", selon l'hebdomadaire. 

L'état d'urgence figure dans le premier article du projet. Il prévoit deux changements : l'inscription de l'état d'urgence dans la Constitution, où il ne figure pas pour le moment, et la suppression de la limite des trois mois, en vigueur actuellement.