Lutte contre le terrorisme : Gérard Collomb présente sa loi

Gérard Collomb doit défendre ce mercredi 13 septembre son projet de loi antiterroriste. Des mesures qui font débat.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Assignations à résidence, perquisitions administratives, fouilles, le tout ordonné par un préfet sans passer par un juge. Des mesures réservées actuellement à l'état d'urgence, mais une fois que le texte adopté, elles seront inscrites dans la loi. Les élus de gauche craignent une menace pour les libertés. "Ça me parait vraiment bancal que de continuer à avoir cet état d'urgence permanent dans la loi avec des décisions administratives plus arbitraires que les décisions d'un juge indépendant", explique Ugo Bernalicis, député la France insoumise du Nord.

Douze attentats déjoués en 2017

Une partie des députés les Républicains et le FN trouvent que le texte ne va pas assez loin. Pour défendre son projet, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb évoque la menace des attentats toujours présente. Douze ont été déjoués depuis le début de l'année. Une fois votée, la loi antiterroriste devrait prendre le relais de l'état d'urgence début novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un militaire de l\'opération Sentinelle à Nancy (Moselle), le 24 décembre 2016.
Un militaire de l'opération Sentinelle à Nancy (Moselle), le 24 décembre 2016. (MAXPPP)