La France sévèrement épinglée par Amnesty International

L'ONG Amnesty International reproche à la France mais aussi à l'UE sa gestion calamiteuse de la crise des migrants.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Dans son rapport annuel, Amnesty International dénonce les mesures adoptées par l'UE et plus particulièrement la France pour affronter l'afflux de migrants fuyant la guerre et le terrorisme. Un constat implacable expliqué par Salil Shetty, le secrétaire général de l'ONG : "L'Union Européenne qui constitue l'ensemble politique le plus riche de la planète s'est montrée totalement incapable d'apporter une réponse cohérente, humaine et respectueuse  des droits humains. Elle a totalement échoué dans sa gestion de la crise des migrants."

La lutte contre le terrorisme ne doit pas "violer les droits humains"

Autre sujet de discorde, l'état d'urgence instauré par la France après les événements dramatiques du 13 novembre. Pour Amnesty International, cette disposition exceptionnelle bafoue les libertés individuelles : "L'action des groupes terroristes comme Daech ne doit pas autoriser certains pays à violer les droits humains." La France est clairement visée par cette déclaration, elle qui vient de prolonger son état d'urgence jusqu'au 26 mai 2016.

Le JT
Les autres sujets du JT
Maria Alekhina et Nadejda Tolokonnikova, membres du groupe contestataire russe Pussy Riot, s'expriment dans les bureaux d'Amnesty International à New York (Etats-Unis), le 4 février 2014.
Maria Alekhina et Nadejda Tolokonnikova, membres du groupe contestataire russe Pussy Riot, s'expriment dans les bureaux d'Amnesty International à New York (Etats-Unis), le 4 février 2014. (SHANNON STAPLETON / REUTERS)