François Hollande veut prolonger l'état d'urgence de trois mois, selon le leader du Parti communiste reçu à l'Elysée

Pierre Laurent a assuré que "plusieurs textes seraient présentés le 3 février en Conseil des ministres, dont la prolongation pour trois mois de l'état d'urgence".

Le président François Hollande, le 22 janvier 2016 à l'Elysée à Paris.
Le président François Hollande, le 22 janvier 2016 à l'Elysée à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le président François Hollande a annoncé vendredi 22 janvier aux représentants du Parti communiste qu'il recevait à l'Élysée, son intention de demander au Parlement la prolongation de l'état d'urgence pour trois mois, après le 26 février.

"Le président nous a confirmé que plusieurs textes seraient présentés le 3 février en Conseil des ministres, dont la prolongation pour trois mois de l'état d'urgence, a déclaré le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent. Nous lui avons dit clairement que notre opposition à ces textes serait globale et cohérente."

Voir la vidéo

"Ça fera plus de six mois d'état d'urgence"

"François Hollande ne nous a rassurés que sur un seul point, c'est que l'idée que l'état d'urgence serait prolongé tant que dure la menace de Daech [le groupe Etat islamique] n'est pas fondée", a ironisé le responsable politique, en référence à l'émoi suscité par un entretien du Premier ministre Manuel Valls à la BBC dans la matinée.

Le leader communiste a souligné que "ça fera plus de six mois d'état d'urgence", alors que le texte qui doit l'intégrer dans la Constitution "prévoit un maximum de quatre mois".