Etat d'urgence : plus de 1 800 perquisitions depuis les attentats de Paris

Quelque 305 assignations à résidence ont en outre été prononcées, a précisé Manuel Valls vendredi soir.

Manuel Valls lors de l'hommage national aux victimes des attaques du 13 novembre aux Invalides, à Paris, le 27 novembre 2015.
Manuel Valls lors de l'hommage national aux victimes des attaques du 13 novembre aux Invalides, à Paris, le 27 novembre 2015. (MIGUEL MEDINA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les forces de l'ordre ont mené plus de 1 800 perquisitions depuis les attaques du 13 novembre, a indiqué le Premier ministre Manuel Valls, vendredi 27 novembre. Le dernier pointage, diffusé mardi par le ministère de l'Intérieur, faisait état de 1 233 perquisitions depuis la mise en place de l'état d'urgence.

Une méthode "extrêmement utile"

Au total, 1 836 perquisitions ont été menées et 305 assignations à résidence ont été prononcées, a précisé Manuel Valls dans un bilan détaillé. Le nombre de gardes à vue à la suite de ces coups de filet a atteint la barre des 200, tandis que 293 armes ont été retrouvées depuis le début de la vague de perquisitions.

Le Premier ministre, qui s'exprimait à l'occasion d'une rencontre avec des citoyens et des élus à Evry (Essonne), a estimé que les interventions menées par les forces de l'ordre dans le cadre de l'état d'urgence étaient "extrêmement utiles". Une polémique a enflé ces derniers jours au sujet de perquisitions sans résultat ou visant des militants ou des citoyens non liés à l'islamisme radical.