Etat d'urgence : les policiers peuvent désormais porter leur arme en dehors de leur service

Ils doivent également porter leur brassard en cas d'usage de leur arme dans ces circonstances.

Des policiers au commissariat de Saint-Denis,  lors d'une visite du ministre de l'Intérieur, le 2 juin 2014.
Des policiers au commissariat de Saint-Denis,  lors d'une visite du ministre de l'Intérieur, le 2 juin 2014. (MAXPPP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est un assouplissement considérable de la législation. Les policiers qui le souhaitent peuvent désormais garder leur arme, même en dehors de leurs heures de service, annonce Jérôme Bonet, responsable de la communication de la police nationale, jeudi 19 novembre.

>> Suivez les suites judiciaires et politiques des attentats dans notre direct

Cette mesure, qui concerne la police nationale, s'applique dans le cadre de l'état d'urgence, qui doit être prolongé pour une durée de trois mois, par un vote de l'Assemblée jeudi et du Sénat vendredi. Elle restera en vigueur jusqu'à ce que l'état d'urgence soit levé.

Le port d'armes hors service est également soumis à deux conditions : en cas d'utilisation de son arme, le policier doit porter un brassard "Police", "afin de permettre son identification et éviter toute confusion". Il doit aussi avoir effectué un "tir administratif" dans l'année, c'est-à-dire s'être entraîné au moins une fois.