DIRECT. Révision constitutionnelle : les députés se penchent sur l'état d'urgence

Près de 70 amendements ont été déposés sur le seul article 1, qui concerne l'état d'urgence. Les débats devraient se poursuivre jusque tard dans la nuit.

Manuel Valls à l'Assemblée nationale lors de la présentation du projet de réforme constitutionnelle, le 5 février 2016. 
Manuel Valls à l'Assemblée nationale lors de la présentation du projet de réforme constitutionnelle, le 5 février 2016.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Mis à jour le , publié le

Ce qu'il faut savoir

Ils entrent dans le vif du sujet. Après une première journée consacrée à la discussion générale sur le projet de réforme constitutionnelle voulu par François Hollande après les attentats de novembre, les députés se penchent, lundi 8 février, sur l'article 1 de ce projet, qui prévoit l'inscription dans la Constitution de l'état d'urgence.

Des débats très longs. Près de 70 amendements ont été déposés sur ce seul article 1. Les débats, qui commencent à 16 heures à l'Assemblée nationale, devraient se poursuivre jusque tard dans la nuit.

L'article 1 bien parti pour être adopté. Sauf surprise, l'article 1 devrait être adopté sans trop de mal par les députés. En revanche, le vote est plus incertain pour l'article 2, qui concerne la déchéance de nationalité, et qui sera examiné mardi.

Des doutes à gauche comme à droite. Malgré les concessions du gouvernement, un certain nombre de députés de la majorité rechignent à voter cette révision constitutionnelle. A droite, l'hostilité au projet ne cesse de croître, sous l'impulsion notamment de Nathalie Kosciusko-Morizet et de François Fillon.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#CONSTITUTION