Des milliers de manifestants contre la prolongation de l'état d'urgence

A Paris notamment, des milliers de personnes ont protesté contre la prolongation pour trois mois de cette mesure exceptionnelle, ainsi que contre la déchéance de nationalité.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Ce samedi 30 janvier, plusieurs milliers de manifestants ont défilé à Paris et ailleurs en France pour protester contre la prolongation de l'état d'urgence, instauré après les attaques du 13 novembre. Les parlementaires doivent bientôt voter pour ou contre le prolongement pour trois mois de cette mesure qui permet à la police et aux services de renseignement d'utiliser des procédures exceptionnelles pour traquer les individus susceptibles de mettre en danger la sécurité du pays.

Huit Français sur dix favorables à un prolongement

Jean-Luc Mélenchon a défilé. "Quand on s'installe dans la durée, c'est au prix d'une restriction des libertés qui, d'une certaine manière, donne le point à l'ennemi. Parce que c'est ce qu'ils veulent : que notre société soit défigurée", déclare à France 3 le député européen du Parti de gauche. "Les terroristes, qu'est-ce qu'ils font en premier ? Ils déchirent leur carte. Ils en ont rien à faire, de la nationalité française", ajoute une manifestante à Montauban (Tarn-et-Garonne). Le projet de déchéance de nationalité était aussi dénoncé.

Toutefois, ces opposants ne représentent pas la majorité de l'opinion publique. Selon un dernier sondage, huit Français sur dix seraient favorables à une prolongation de l'état d'urgence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des CRS surveillent le cortège de manifestans contre l'état d'urgence le 30 janvier 2016 à Paris.
Des CRS surveillent le cortège de manifestans contre l'état d'urgence le 30 janvier 2016 à Paris. (MAXPPP)