VIDEO. Des journalistes de France 3 agressés à Molenbeek devant le domicile du jihadiste Chakib Akrouh

Un journaliste et un caméraman de France 3 ont été violemment pris à partie, ainsi qu'une équipe de la chaîne belge RTL, vendredi 15 janvier, dans la banlieue de Bruxelles.

Voir la vidéo
FRANCE 3
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Arrête de filmer, rentre à la maison !" Des journalistes de France 3 et de la chaîne belge RTL Info ont été agressés, vendredi 15 janvier dans la matinée, alors qu'ils réalisaient un reportage à Molenbeek, près de Bruxelles (Belgique). Les reporters se trouvaient devant le domicile de Chakib Akrouh, le jihadiste qui s'est fait exploser pendant l'assaut à Saint-Denis quelques jours après les attentats du 13 novembre et que le parquet de Paris a identifié, jeudi. 

"On avait décidé de se rendre au domicile familial, dans une petite cité à l'intérieur de Molenbeek. On a fait une rapide enquête de voisinage, mais personne ne souhaitait parler", raconte à francetv info Pascal Verdeau, journaliste à France 3. En remontant vers la voiture, lui et son caméraman, Tahar Nasri, croisent une équipe de RTL info qu'ils mettent en garde en raison de la tension ambiante. "On était en train de monter dans le véhicule quand le confrère de RTL a sonné à la porte de la famille", raconte le journaliste. 

Le caméraman de France 3 pris à la gorge

"A ce moment-là, trois hommes sont descendus, dont le frère de Chakib Akrouh. J'ai entendu des cris alors je suis sorti de la voiture et mon caméraman a pris sa caméra", raconte Pascal Verdeau. La suite est filmée par les caméramans de France 3 et de RTL, selon deux angles différents. 

Dans la vidéo mise en ligne par RTL, on entend le frère de Chakib Akrouh agresser verbalement les reporters, en leur demandant de partir : "Mon frère, il est mort. Casse-toi ! J'ai pas d'informations." Les journalistes tentent de le calmer. Sur les images de France 3, on voit un homme, sans doute un proche de Akrouh, frapper un journaliste de RTL, puis s'en prendre physiquement à celui de France 3.

Ça a été très violent et très soudain. On ne l'a même pas vu arriver. Le type, visiblement rompu aux arts martiaux, a fait tomber mon caméraman et l'a attrapé par le cou alors qu'il était au sol. J'ai réussi à parer un coup de poing.

Pascal Verdeau

à francetv info

Un troisième proche a tenté de calmer les deux autres, sans succès. "Mon sentiment est qu'on était dans une zone de non-droit", analyse Pascal Verdeau. Son JRI a porté plainte après cette agression. De son côté, la rédaction de RTL fait part "de sa profonde indignation" dans un communiqué, rapporte Le Soir.

Capture d'écran d'une vidéo de France 3 montrant l'agression de deux équipes de journalistes à Molenbeek (Belgique), le 15 janvier 2016.
Capture d'écran d'une vidéo de France 3 montrant l'agression de deux équipes de journalistes à Molenbeek (Belgique), le 15 janvier 2016. (FRANCE 3)