Projet d'attentat déjoué : la garde à vue de Reda Kriket à nouveau prolongée de 24 heures

Cette prolongation, décidée par un juge spécialisé, ne peut intervenir qu'en cas de risque imminent d'une action terroriste ou pour des nécessités de coopération internationale.

Photo non datée de Reda Kriket, diffusée en novembre 2015 dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris. 
Photo non datée de Reda Kriket, diffusée en novembre 2015 dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.  (DR)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il a été interpellé le 24 mars. La garde à vue de Reda Kriket, principal suspect dans l'enquête sur un attentat déjoué en France, a été prolongée une dernière fois de vingt-quatre heures, mardi 29 mars. Selon la source judiciaire qui a fait cette annonce, c'est une durée exceptionnelle.

Cette prolongation jusqu'à six jours, décidée par un juge spécialisé, ne peut intervenir qu'en cas de risque imminent d'une action terroriste ou pour des nécessités de coopération internationale.

Trois hommes en lien avec Reda Kriket arrêtés

Dimanche, un autre suspect, Anis B., a été arrêté à Rotterdam (Pays-Bas) et fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen des juges français. Il est soupçonné d'être lié à Reda Kriket. Un mandat de recherche avait été émis par la France à l'encontre de ce natif de la région parisienne le 24 décembre 2015 pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Deux autres hommes, également soupçonnés de liens avec Reda Kriket, ont été inculpés en Belgique.