INFO FRANCE 2. L'un des kamikazes a bien emprunté la route des réfugiés pour arriver en France

Ses empreintes relevées après les attaques correspondent à celles enregistrées en Grèce.

Des policiers montent la garde près du Stade de France, le 14 novembre2015.
Des policiers montent la garde près du Stade de France, le 14 novembre2015. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Mis à jour le , publié le

L'un des kamikazes a bien emprunté la route des réfugiés pour arriver en France, selon les informations de France 2, lundi 16 novembre. Ses empreintes, relevées après les attaques de Paris et de Saint-Denis, correspondent à celles enregistrées en Grèce, sur l'île de Leros. Le passeport, qui lui a été fourni en Syrie, ne porte pas son nom, mais la photo lui correspond, toujours selon France 2. "Il existe une concordance entre les empreintes papillaires du kamikaze et celles relevées lors d'un contrôle en Grèce en octobre 2015", confirme le procureur de la République.

>> Suivez la situation dans notre direct

C'est le passeport, passé par la Grèce et la Serbie, qui a permis de retracer une partie du trajet du terroriste. Parti sur un canot qui a chaviré, il a été récupéré par les secours grecs et enregistré sur l'île de Leros, où il a déposé ses empreintes digitales, le 3 octobre. Il a ensuite demandé l'asile en Serbie, le 7 octobre, selon les autorités locales.