Infiltrée à Molenbeek : il y a 10 ans, Hind Fraihi tirait déjà la sonnette d'alarme

À l'époque, personne n'a cru cette journaliste belge qui s'était infiltrée dans les milieux islamistes radicaux. Témoignage.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Il y a dix ans, Hind Fraihi avait tiré la sonnette d'alarme. À l'époque, elle n'a pas été prise au sérieux par les autorités belges. France 3 vous propose le témoignage de cette journaliste qui s'est infiltrée dans les milieux islamistes radicaux dans la banlieue de Molenbeek, celle-là même qui a vu grandir plusieurs terroristes du 13 novembre.

Taxée de sensationnalisme

Pendant trois mois, elle se fait passer pour une étudiante en sociologie préparant une thèse sur cette commune proche de Bruxelles. "Je suis d'origine marocaine. J'ai parlé avec eux en arabe, donc ils m'ont fait confiance", explique-t-elle. Derrière les portes cochères, les grilles de garages, elle pénètre dans des salles de prière cachées aux discours subversifs. Car peu à peu, la ville est devenue un refuge pour jihadistes. Cette immersion à Molenbeek, Hind Fraihi l'a racontée dans des articles et dans un livre en 2006. À l'époque, personne ne l'a crue. Elle a été taxée de sensationnalisme et même d'islamophobie. Dix ans plus tard, les attentats en France lui ont donné tristement raison.

Le JT
Les autres sujets du JT