Attentats de Paris : des députés au Bataclan pour comprendre

Des députés de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre se sont rendus ce jeudi au Bataclan. Ils voulaient comprendre un peu plus le scénario de l'attaque de la salle de concert, qui a fait 90 victimes.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Des députés de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre se sont rendus ce jeudi au Bataclan. Ils voulaient comprendre un peu plus le scénario de l'attaque de la salle de concert qui a fait 90 victimes.
Comprendre comment l'horreur a pu se dérouler pendant 3 heures au Bataclan. Comprendre le scénario de cette attaque terroriste qui a fait 90 morts, c'est l'objectif des députés de la commission d'enquête sur les attentats du 13 novembre. À leurs côtés, des responsables du RAID et de la BRI pour dénouer le fil de cette soirée cauchemardesque. "Pourquoi a-t-il fallu trois heures entre la première attaque et l'assaut final ? Pourquoi a-t-il fallu aussi trois heures pour que les secours puissent extraire les victimes qui étaient encore présentes dans le Bataclan ? C'est à ces questions-là que nous devons répondre", se questionne Georges Fenech député les Républicains.    

Les familles des victimes scandalisées

Même si ces derniers ne pensaient certainement pas à mal, leur initiative n'a pas plu aux familles des victimes. "Pourquoi ont-ils besoin de venir là, regarder ce qu'il s'est passé ? Mobiliser les forces du RAID et de la BRI, alors que nous parents, nous ne savons toujours pas à quelle heure nos enfants sont décédés. Quelles étaient les blessures qui les ont atteintes ? Moi mon fils sur son certificat de décès, il y a marqué décès constaté entre le 13 et le 14 novembre", affirme Nadine Ribet-Reinhart, mère d'une victime au micro de France 3. Cette "visite" du Bataclan n'est qu'une étape pour la commission et les députés. Ils doivent rendre leur rapport le 14 juillet prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Bataclan, où 90 personnes sont mortes lors des attentats du 13 novembre, le 17 février 2016.
Le Bataclan, où 90 personnes sont mortes lors des attentats du 13 novembre, le 17 février 2016. (MAXPPP)