Attentats de Bruxelles : Ibrahim El Bakraoui figurait sur une liste antiterroriste américaine avant le 13 novembre

Son frère Khalid a été ajouté à cette liste "peu après les attaques de Paris", selon CNN, qui cite des responsables américains.

Khalid (à gauche) et Ibrahim (à droite) El Bakraoui sur un avis de recherche diffusé par Interpol, le 22 mars 2016.
Khalid (à gauche) et Ibrahim (à droite) El Bakraoui sur un avis de recherche diffusé par Interpol, le 22 mars 2016. (INTERPOL / AFP)

Mis à jour le , publié le

Ibrahim El Bakraoui figurait sur une des listes antiterroristes des Etats-Unis "avant les attentats de Paris", rapporte CNN (en anglais) vendredi 25 mars. Selon la chaîne américaine, qui cite des responsables américains, le kamikaze de l'aéroport de Bruxelles avait été ajouté à ce fichier à cause de "soupçons de liens avec le terrorisme".

Son frère Khalid El Bakraoui, qui s'est fait exploser mardi 22 mars dans le métro bruxellois, figurait lui aussi sur l'une des nombreuses bases de données américaines. Il y a été ajouté "peu après les attaques de Paris", a ajouté CNN, sans préciser de quelle liste il s'agissait.

Les deux terroristes connus des services de renseignement

Les deux terroristes n'étaient pas uniquement sur le radar des autorités américaines avant les attentats de Bruxelles. Ibrahim El Bakraoui avait été signalé aux autorités belges après avoir été expulsé vers les Pays-Bas par la Turquie en juillet 2015. Il avait été arrêté un mois plus tôt par les autorités turques, près de la frontière syrienne. 

Khalid El Bakraoui était lui recherché pour avoir loué un logement à Charleroi (Belgique), utilisé par certains du 13 novembre. Il faisait l'objet depuis le 11 décembre de deux mandats d'arrêt, international et européen, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.