Attaques du 13 novembre : le Français Salim Benghalem soupçonné d'être le véritable commanditaire des attentats

Le jihadiste serait toujours en Syrie et préparerait d'autres attaques, selon le groupe de recherche sur le terrorisme Terrorism Research and Analysis Consortium (Trac).

Capture d'écran d'une vidéo de propagande du groupe Etat islamique, publiée en février 2015, dans laquelle apparaît le Français Salim Benghalem.
Capture d'écran d'une vidéo de propagande du groupe Etat islamique, publiée en février 2015, dans laquelle apparaît le Français Salim Benghalem. (AL HAYAT MEDIA CENTRE / AFP)

Mis à jour le , publié le

Abdelhamid Abaaoud ne serait pas le commanditaire des attentats de Paris. Selon les enquêteurs du Terrorism Research and Analysis Consortium (Trac), le Français Salim Benghalem serait le véritable architecte des attaques du 13 novembre, rapporte le quotidien belge Le Soirlundi 25 janvier.

Abaaoud aurait été un "coordinateur"

"[Abdelhamid Abaaoud] était sur place comme coordinateur, mais ne disposait pas, selon nos informations, de la capacité de mener des attentats aussi professionnels à si grande échelle", estime le groupe de recherche sur le terrorisme.

Salim Benghalem, condamné par défaut à quinze mois de prison pour sa participation dans le recrutement de jihadistes, serait actuellement en Syrie. Il y préparerait de nouvelles attaques pour le groupe Etat islamique, selon le Trac. Le Français est aussi soupçonné d'avoir pris part à l'enlèvement de quatre journalistes français en Syrie, entre 2013 et 2014, et d'avoir des liens avec Mehdi Nemmouche, l'auteur de l'attentat du Musée juif de Belgique, et avec les responsables de l'attaque à Charlie Hebdo.