Arrestation de Salah Abdeslam : les proches des victimes en quête de vérité

L'arrestation de Salah Abdeslam, vendredi à Molenbeek, redonne aux blessés et aux familles des 130 victimes des attentats de Paris, l'espoir d'un procès.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un épilogue. C'est ce que ressent Bilal Mokono depuis l'arrestation de Salah Abdeslam hier, vendredi 18 mars. Ce père de famille a été blessé au Stade de France alors qu'il assistait au match avec son garçon de 13 ans. Cette arrestation, "c'était important pour que mon fils retrouve le sommeil et qu'il puisse sentir qu'il pouvait vivre normalement", explique l'homme face à la caméra de France 2.

"On est pas là pour un désir de vengeance"

Patricia Correia, qui a perdu sa fille et son beau-fils le soir du 13 novembre, ressent elle, un soulagement, "Depuis le 14 novembre, je n'attendais que ça", commente-t-elle.

François Giroud a perdu son fils au Bataclan "On n'est pas là dans un désir de vengeance", explique ce père de famille. "Je ne comprends pas ce qui s'est passé le 13 novembre. Tout ce qui peut nous aider à comprendre ce qui s'est passé minute après minute sera très important", ajoute-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT