Enquête sur les attentats de Paris

L'enquête sur les attentats de Paris progresse de jour en jour et révèle un important réseau de jihadistes français, qui ont frappé Paris et résidaient en Belgique à Molenbeek. Près de 300 perquisitions administratives ont été effectuées dans toute la France.

Sept terroristes sont morts, deux terroristes présumés sont en fuite. Parmi eux, cinq ont été identifiés. Au Stade de France, où ont sévi trois kamikazes, un seul a formellement été identifié, il s'agit de Bilal Hadfi, 20 ans. Ce Français résidant en Belgique se serait radicalisé ces derniers mois. Parmi les kamikazes du Bataclan figurent deux Français : Omar Ismaïl Mostefaï, 29 ans, originaire de Courcouronnes et identifié grâce à un morceau de doigt, et Samy Amimour, 28 ans, originaire de Drancy. Dernier terroriste identifié à ce jour, le kamikaze du boulevard Voltaire, Brahim Abdeslam, un Français de 31 ans, patron de bar à Molenbeek, dans la banlieue de Bruxelles. Salah Abdeslam, frère de ce dernier, est toujours en fuite. Un 9e homme serait impliqué dans les attentats des Xe et XIe arrondissement et serait lui aussi en fuite.

Au-delà de ce cercle, deux individus sont soupçonnés d'avoir participé à l'organisation des attentats. La voix de Fabien Clain a été identifiée dans la vidéo de revendication de l'Etat islamique concernant les attentats de Paris. Ce Toulousain de 35 ans serait notamment l'un des initiateurs du projet d'attentat contre une église de Villejuif (Val-de-Marne). Il a aussi été lié à Mohamed Merah, le tueur de Toulouse et Montauban.

Abdelhamid Abaaoud est suspecté d'être le cerveau des attentats sanglants survenus le 13 novembre à Paris. Membre de l'organisation Etat islamique, qui a revendiqué les attentats, ce jihadiste belge d'origine marocaine de 28 ans, surnommé Abou Omar Soussi ou Abou Omar al-Baljiki, est recherché depuis janvier.

1234567891019