Diesel, un chien du Raid, tué lors de l'assaut de Saint-Denis

La mort de cette chienne de race malinoise, mercredi, a ému nombre d'internautes.

Cette photo d'illustration rend hommage au chien du Raid tué lors de l'assaut mené à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), mercredi 18 novembre.
Cette photo d'illustration rend hommage au chien du Raid tué lors de l'assaut mené à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), mercredi 18 novembre. (POLICE NATIONALE / FACEBOOK)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La nouvelle a ému de nombreux internautes. Diesel, une chienne de race malinoise, âgée de 7 ans, a été tuée lors de l'assaut mené par les forces de l'ordre à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), mercredi 18 novembre. La nouvelle a été communiquée par la police nationale, sur son compte Twitter, avant de faire l'objet d'un hommage virtuel, avec le mot-dièse #jesuisunchien.

Après avoir tenté de forcer la porte blindée, une violente fusillade éclate entre les hommes du Raid et les terroristes présumés, puis la tension retombe. "Après un long moment sans tir, on décide d'envoyer un chien pour qu'il fasse une reconnaissance des lieux", a indiqué le patron du Raid, interrogé par Le Figaro. "Malheureusement, Diesel, un chien d'attaque, est tué à la Brenneke", une marque de balles de fusil.

Des animaux en première ligne

A l'occasion des 30 ans du Raid, à la fin octobre, Le Parisien avait consacré un reportage sur le dressage de ces animaux, à Bièvres (Essonne). "Nous avons quinze chiens opérationnels, précisait un responsable de l'unité cynotechnique, dont dix dédiés à la recherche de matières explosives et cinq dédiés à l'assaut – des chiens de mordant."

Les animaux pèsent de 25 à 30 kg en moyenne. Ces derniers sont considérés comme un "élément décisif pour neutraliser un individu retranché, déterminé à en découdre avec la police", explique ainsi le commissaire Richard Marlet, auteur de Profession : chien-policier, interrogé par Le Figaro. Diesel faisait donc partie d'un cercle très restreint d'animaux d'élite. Un poste très exposé. En 2011, un chien nommé Frax a perdu la mâchoire inférieure lors d'un assaut mené contre un forcené, à cause d'un tir de fusil.

Au-delà du dressage, l'unité cynotechnique tente sans cesse de faire évoluer sa technologie. L'une des difficultés est d'envoyer le chien vers la cible, sans qu'il ne se perde en chemin. Pour guider les animaux, les dresseurs utilisent parfois un robot, qui assure un retour image et permet surtout aux chiens de rallier leur objectif, grâce au son et à l'image émis par l'appareil.