Attentats du 13 novembre : les Eagles of Death Metal reviennent sur la scène française

Le chanteur des Eagles of Death Metal est revenu sur la soirée des attentats du 13 novembre lors d'une interview donnée à Stockholm (Suède). 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Les Eagles of Death Metal seront sur la scène de l'Olympia à Paris mardi 16 février. Trois mois après les attentats du 13 novembre, ceux qui se produisaient au Bataclan lorsque les terroristes sont entrés dans la salle de concert reviennent jouer en France.

"Diaboliquement synchronisé"

Profondément ému, le chanteur du groupe de rock s'est confié hier soir, samedi 13 février, lors d'une interview à la télévision suédoise sur la façon dont il a vécu l'attaque. "L'attaque a commencé à la fin d'un de nos morceaux, un peu comme si c'était diaboliquement synchronisé", témoigne-t-il. 

Puis le chanteur raconte comment il a échappé de peu à la mort. "Je me suis retrouvé dans un couloir. Il y avait un mec au fond qui tenait une arme. Il ne m'a pas vu, mais une porte s'est refermée derrière moi. J'ai essayé de la retenir et il m'a aperçu. J'ai pensé que j'étais mort. J'attendais qu'il me tire dessus, il s'est préparé à tirer, mais le canon a heurté le cadre d'une porte. Merci mon dieu. J'ai ouvert une porte, il a commencé à tirer et la porte s'est refermée derrière moi", détaille Jesse Hughes. Les rescapés ont tous été invités au concert de mardi en hommage aux victimes du Bataclan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jesse Hughes, le leader du groupe Eagles of Death Metal, le 13 février 2016 à Stockholm. 
Jesse Hughes, le leader du groupe Eagles of Death Metal, le 13 février 2016 à Stockholm.  (GUSTAV MAARTENSSON / AFP)