Attentats de Paris : "Je l'ai tenu dans mes bras et je lui ai dit que je l'aimais"

Deux jours après les attentats meurtriers qui ont frappé la capitale, vendredi, les identités des victimes émergent peu à peu. Leurs proches leur rendent hommage.

La salle de spectacle du Bataclan, à Paris, le 14 novembre 2015.
La salle de spectacle du Bataclan, à Paris, le 14 novembre 2015. (MUSTAFA SEVGI / ANADOLU AGENCY)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cent vingt-neuf. Au Bataclan, rue Bichat, rue de Charonne, boulevard Voltaire, près du Stade de France, ils sont morts fauchés par les balles des terroristes. Deux jours après les attentats de Paris, leurs proches les pleurent, leur rendent hommage et racontent leur histoire, dimanche 15 novembre. Francetv info revient sur le sort tragique de quelques victimes, parmi tant d'autres. 

>> Suivez les dernières informations dans notre direct

Nick travaillait pour le groupe Eagles of Death Metal

Nick Alexander, 36 ans, travaillait ce soir-là au Bataclan : il s'occupait des produits dérivés du groupe Eagles of Death Metal. Il a été tué devant son amie Helen Wilson, elle-même touchée aux deux jambes, qui a raconté sa mort au Telegraph (en anglais). "Nick était devant moi, nous étions couchés par terre. Quelqu'un a bougé, et [les terroristes] se sont tournés vers nous et ont commencé à nous tirer dessus."

"J'ai essayé de forcer Nick à continuer de parler, de lui faire du bouche à bouche. [...] Puis, il a arrêté de respirer. Je l'ai tenu dans mes bras et je lui ai dit que je l'aimais."

La famille de Nick a confirmé sa mort dans un message au Guardian. Sa compagne lui a rendu hommage sur Twitter.

"J'ai perdu une part de moi-même"

Aurélie de Peretti, 33 ans, était venue de Saint-Tropez pour le week-end à Paris, avec une amie. Sa sœur, Delphine, qui vit à Londres, se réjouissait pour elle de sa virée parisienne, raconte le TIME.

Aurélie avait justement écrit sur Facebook son intention d'aller au concert des Eagles of Death Metal. "Je lui avais répondu : 'profite de ta super soirée à écouter cette musique pourrie!'", se rappelle Delphine. Vendredi soir, Delphine sort juste du théâtre à Londres, lorsqu'elle voit les nouvelles de l'attaque. Elle tente d'appeler sa soeur, en vain. Puis saute dans un train pour Paris au petit matin. A son arrivée, ses parents avaient reçu le terrible appel de la police parisienne. "J'ai perdu une part de moi-même", dit Delphine.

Thomas, Manu et Marie, venus et morts ensemble au concert

Les passionnés de musique étaient nombreux, vendredi soir, au Bataclan. Trois employés d'Universal Music étaient ainsi venus ensemble au concert.

Manu Perez avait posté sur Facebook des photos du concert, juste quelques minutes avant le drame.

Capture d'écran du mur Facebook de Manu Perez, le 13 novembre 2015.
Capture d'écran du mur Facebook de Manu Perez, le 13 novembre 2015. (FACEBOOK)

Son ami et collègue, Thomas Ayad, originaire d'Amiens (Somme), était avec lui. Ancien joueur du club de hockey sur gazon de la ville, qui lui rend hommage dimanche, passionné de musique, il était installé depuis dix ans à Paris, raconte France Bleu. C'est le patron d'Universal Music qui a confirmé la mort de ses trois employés sur Twitter. 

Maxime Bouffard, 26 ans, tué au Bataclan

Photographie non datée de Maxime Bouchard, victime des attentats de Paris.
Photographie non datée de Maxime Bouchard, victime des attentats de Paris. (FACEBOOK)

Originaire de Dordogne, ce jeune technicien audiovisuel venait de fêter son anniversaire. Ses proches, sous le choc, ont fait part de leur chagrin à France 3 Aquitaine.