Assaut de Saint-Denis : les interrogatoires se poursuivent

En direct de la DGSI, Frédéric Crotta fait le point sur les interrogatoires de huit personnes placées en garde à vue.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

L'assaut du mercredi 18 novembre à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a permis d'interpeller et placer en garde à vue huit personnes. "Ils sont huit gardés à vue, sept hommes, une femme, âgés entre 21 et 31 ans. Il y a cinq personnes interpellées lors de l'assaut hier, et puis il y a Jawad, celui qui les hébergeait, plus deux de ses connaissances", commente le journaliste de France 2. Il est d'ailleurs celui qui coopère le plus avec les enquêteurs. "Il a reconnu avoir hébergé ses personnes, mais dit tout ignorer de leurs activités", poursuit Frédéric Crotta.

Des gardés à vue silencieux

Les autres gardés à vue sont beaucoup moins bavards. "Ils ont simplement décliné leur identité et affirment n'avoir rien à voir avec tous ces attentats de Paris", explique-t-il. Les enquêteurs veulent obtenir notamment des précisions sur Abdelhamid Abaoud et sa possible présence dans l'appartement. Leur garde à vue pourrait durer de 4 à 6 jours, "en cas d'imminence d'un autre attentat", conclut le journaliste.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers du Raid pendant l'assaut contre un appartement situé rue Corbillon à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 18 novembre 2015. 
Des policiers du Raid pendant l'assaut contre un appartement situé rue Corbillon à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 18 novembre 2015.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)