VIDEO. "Salah Abdeslam devra répondre de ses actes devant la justice française", prévient Bernard Cazeneuve

Le ministre a salué l'engagement des autorités belges, ainsi que la "bonne coopération" des services français et belges. 

Voir la vidéo
APTN
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé à l'issue du conseil de sécurité convoqué samedi 19 mars, autour du président de la République, François Hollande. L'arrestation la veille, à Bruxelles, de Salah Abdeslam, suspect-clé des attentats de novembre à Paris, est "un coup important porté à l'organisation terroriste Daech en Europe", a estimé Bernard Cazeneuve, rappelant  que "Salah Abdeslam devra répondre de ses actes devant la justice française."

Saluant l'engagement "sans failles" des autorités belges, ainsi que la "bonne coopération" des services français et belges, il a indiqué que "dans le cadre des procédures ouvertes à la suite des attentats du 13 novembre, dix individus ont été mis en examen, dont deux en France et huit en Belgique". 

"Un encouragement à poursuivre nos efforts"

Alors que "d'autres individus sont encore activement recherchés", le ministre a enfin souligné qu'en France, depuis le début de l'année, "74 individus, en lien avec des activités terroristes (...) ont été interpellés. 37 ont été mis en examen, 28 ont été écroués."

Selon lui, ces résultats "constituent, face à un niveau de menace qui reste extrêmement élevé, un encouragement à poursuivre sans relâche nos efforts""Nous gagnerons la guerre contre le terrorisme en agissant sans trêve ni pause", a-t-il conclu.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, arrive à l'Elysée, à Paris, samedi 19 mars 2016.
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, arrive à l'Elysée, à Paris, samedi 19 mars 2016. (ALAIN JOCARD / AFP)