Attentats de Paris : la France et la Belgique coopèrent

En direct de Bruxelles, le correspondant de France 2 Valéry Lerouge fait le point sur l'enquête.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Lundi 21 mars, une conférence de presse doit être réalisée dans l'après-midi avec le procureur de la République de Paris et son homologue belge. "François Molins va prendre connaissance dans le détail des modalités de l'interpellation de Salah Abdeslam et du premier interrogatoire", décrit le journaliste. "Avec cette conférence de presse commune, les deux parquets veulent montrer qu'il y a une étroite collaboration et qu'ils travaillent main dans la main".

Une plainte contre le procureur français

L'avocat de Salah Abdeslam a annoncé son intention de porter plainte contre François Molins pour violation du secret de l'instruction. Selon le journaliste, cette procédure ne devrait pas avoir de conséquence. Sven Mary, l'avocat du terroriste présumé ne le cache pas, il a la sensation que la justice belge est prête à tout et à "s'agenouiller devant les Français pour montrer une autre image". Cet avocat est donc prêt à une bataille de procédure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier devant le siège de la police fédérale belge, à Bruxelles, où est entendu Salah Abdeslam, le 19 mars 2016. 
Un policier devant le siège de la police fédérale belge, à Bruxelles, où est entendu Salah Abdeslam, le 19 mars 2016.  (FRANCOIS LENOIR / REUTERS)