Attentats à Nice : la difficile rééducation des blessés

Certains des 400 blessés de l'attentat perpétré sur la Promenade des Anglais, à Nice, se trouvent toujours en rééducation. C'est le cas de Carolina Mondino, qui a accepté de se confier.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Carolina Mondino ne garde que des images confuses de l'attentat perpétré à Nice le 14 juillet 2016. Elle a pourtant assisté à la mort de sa meilleure amie et sera gravement blessée à la suite de l'acte fou de Mohamed Lahouaiej Bouhlel. Depuis son lit d'hôpital, la retraitée ne sait pas si elle trouvera la force de rentrer chez elle, à Nice. Une ville dont l'Argentine est pourtant tombée amoureuse il y a plus de 30 ans.

En route vers l'autonomie

Depuis l'attentat, Carolina tente de comprendre le terrorisme et la barbarie. Dans son centre de rééducation d'Antibes, elle réalise chaque jour de nouveaux progrès, même si son pied et sa main la font toujours souffrir. Munie de son courage, elle est en route vers l'autonomie. "C'est la première fois que je marche sans appuis", se félicite-t-elle, avant de remercier, en larmes, son infirmière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 10 octobre, une femme regarde les fleurs déposées sur la promenade des Anglais à Nice en hommage aux victimes de l\'attentat du 14 juillet.
Le 10 octobre, une femme regarde les fleurs déposées sur la promenade des Anglais à Nice en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet. (CITIZENSIDE/JEAN-LUC THIBAULT / AFP)