Le Centre national de contre-terrorisme : nouvelle task force au sein de l’Élysée

Le gouvernement a présenté ce mercredi 7 juin au matin en Conseil des ministres son projet de Task force. C'était l'une des promesses de cette présidentielle : créer un centre de coordination des services engagés dans la lutte contre le terrorisme, directement rattaché à l'Élysée.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La task force anti-Daech a désormais un nom : le Centre national de contre-terrorisme , directement placé sous le contrôle de l'Élysée. À l'heure actuelle, il est constitué d'une vingtaine d'analystes, mais aussi de spécialistes du jihadisme. C’est le préfet Pierre de Bousquet de Florian qui prend la tête de la cellule. Ses effectifs seront renforcés dans les prochains mois. Le centre doit permettre une meilleure coopération entre les services de renseignement intérieurs, la DGSI, et ceux de l'extérieur, la DGSE, au niveau de l'Élysée.

Les autorités devraient gagner en réactivité

Disponibles en permanence 24 heures sur 24, les spécialistes auront un accès direct au chef de l'État. Selon cet expert en terrorisme, grâce à ce dispositif, les autorités devraient gagner en réactivité. "Il y a une autorité du président, une impulsion qui va pouvoir être donnée aux services de renseignement pour mieux se coordonner", explique Jean-Charles Brisard, président du Centre d'Analyse du Terrorisme. En cas de crise, les autorités seront en mesure de prendre des décisions en moins d'une demi-heure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sur la rampe de lancement du gouvernement, aussi, la réforme du Code du travail.
Sur la rampe de lancement du gouvernement, aussi, la réforme du Code du travail. (CHARLES PLATIAU / POOL)