Seine-et-Marne : un bébé de 4 mois agressé par une fillette de 7 ans dans un hôpital

Hospitalisé pour une gastro-entérite, le petit Arthur a, selon le personnel soignant, été griffé et mordu par une fillette handicapée qui a échappé à la surveillance des infirmières et des médecins du centre hospitalier de Marne-la-Vallée.

Le centre hospitalier de Marne-la-Vallée, où un bébé de 4 mois a été agressé par une fillette de 7 ans, vendredi 29 janvier 2016.
Le centre hospitalier de Marne-la-Vallée, où un bébé de 4 mois a été agressé par une fillette de 7 ans, vendredi 29 janvier 2016. (GOOGLE MAPS)

Mis à jour le , publié le

La mère du petit Arthur, 4 mois, a encore du mal à en parler sans finir en larmes. Vendredi 29 janvier, elle a récupéré son fils le visage et les bras recouverts de traces de griffures et de morsures, alors qu'il était hospitalisé au centre hospitalier de Marne-la-Vallée, à Jossigny (Seine-et-Marne). D'après le personnel soignant, c'est une fillette de 7 ans qui a agressé le nourrisson après avoir échappé à la surveillance des médecins et infirmières, rapporte Le Parisien, dimanche 31 janvier.

"Mon fils était entré à l’hôpital mercredi pour soigner une gastro-entérite, raconte la mère de famille au quotidien. Vendredi matin, j’ai dû m’absenter pour m’occuper de son grand frère, âgé de 2 ans. Puis j’ai reçu un coup de fil de l’hôpital, me disant que le médecin voulait me parler, sans plus de précisions. Vous pouvez imaginer le choc quand j’ai vu dans quel état était mon fils."

Arthur "est très choqué"

Céline Delanoue a déposé plainte contre l’hôpital pour défaut de surveillance, indiquant qu'elle refusera d'avance tout arrangement financier. Arthur a lui passé des examens auprès d'un ophtamologiste et d'un chirurgien facial. Mais aussi d'un pédopsychiatre car "il est très choqué", explique sa mère. "Il cherche en permanence ses parents du regard et ne s’endort que dans mes bras." A l'issue de ces examens, l'enfant s'est vu délivrer 72 heures d’interruption totale de travail.

Le Parisien a pu interroger le père de la fillette de 7 ans incriminé par le personnel soignant. Il a affirmé au journal qu'elle est handicapée et ne parle pas : "Elle n’a jamais eu de comportement violent, mais comme elle ne parle pas, quand elle a besoin de s’exprimer, il lui arrive de griffer les gens." L'homme envisage également de porter plainte contre l'hôpital.