Quatre personnes soupçonnées de préparer un attentat interpellées en région parisienne

Quatre personnes soupçonnées de préparer un attentat ont été interpellées ce mercredi matin à Paris et en Seine-Saint-Denis indique une source judiciaire à France Info, confirmant une information de TF1.

(Photo d'illustration © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Quatre personnes ont été été interpellées ce mercredi à Paris et en Seine-Saint-Denis. Elles sont soupçonnées d'avoir voulu préparer un attentat à Paris, a précisé une source judiciaire à France Info, confirmant une information de TF1.

Les enquêteurs du renseignements, la DGSI, estiment que la menace était imminente sans plus de précisions.  Ces interpellations ont eu lieu dans le XVIIIème arrondissement de la capitale et en Seine-Saint-Denis. Il s'agit de trois hommes et une femme, tous fichés comme islamistes radicaux. Parmis eux, deux frères français d'origine turque et un autre, âgé de 28 ans, d'origine algérienne et Français lui aussi.  

Un des suspects était assigné à résidence 

 Ce dernier, prénommé Youssef, avait été condamné à 5 ans de prison en mars 2014, pour avoir voulu partir faire le djihad en Syrie. En octobre dernier, il avait été libéré de la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne et il était assigné à résidence depuis deux semaines dans le cadre de l'état d'urgence. Sa compagne a été arrêtée avec lui ce mercredi. Leur garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures. Lors de l'interpellation de ces quatre suspects, les enquêteurs ont saisi une cartouche de kalachnikov, un pistolet d'alarme, du matériel informatique et un coffre-fort lors des perquisitions.

"Le niveau de la menace reste très élevé , a rappelé le président François Hollande, en visite au Salon du livre. Nous devons avoir la plus grande vigilance, et avoir aussi, durant cet état d'urgence, la meilleure façon de protéger les Français. Nous savons que nous sommes visés, notamment à travers les derniers attentats en Côte d'Ivoire, mais nous luttons contre le terrorisme." Le président français a aussi rendu hommage aux policiers, aux juges, qui font *"un travail remarquable pour arrêter ceux qui doivent l'être, les mettre hors d'état de nuire. Cette tâche ne peut pas être assurer s'il n'y a pas les forces de sécurité et la Justice pour le faire".

 *

"Le niveau de la menace reste très élevé", François Hollande
--'--
--'--

  

Quant à Bernard Cazeneuve, il a donné des précisions sur ces arrestations : "L'un des individus aurait pu être en relation avec des personnes en Syrie appartenant à l'Etat islamique. Des vérifications sont en cours. J'entends parler d'actions violentes imminentes sur le territoire français, j'appelle chacun à la prudence quant à ces informations véhiculées. Nous procédons tous les jours à des arrestations de cette nature. Les auditions sont en cours, les éléments récupérés n'ont pas encore été expertisés" a précisé le ministre de l'Intérieur.

   

"J'appelle chacun à la prudence quant aux informations véhiculées", Bernard Cazeneuve
--'--
--'--